La vétérinaire est au vert

La vétérinaire est au vert
Etat d’âme d’une vétérinaire de campagne.

Week-end de travail

juin 6th, 2017

Pfff, gros week-end d’atreinte. le genre de week-end où on ne regrette pas d’habiter à 1km du cabinet : on rentre, on retire ses chaussures, on se jette sur le canapé et… on lit un coup, on mate la télé, on fait la sieste le téléphone resonne.

En plus, tout ça pour des clients pas très sympathiques qui, au choix, vous appellent de la voiture genre fenêtres ouvertes et radio à fond et s’offusquent que vous les fassiez répéter, clients qui, lorsque vous commencez à poser quelques questions sur le problème du chien, vous répliquent qu’ils ont des chiens depuis 25ans et qu’ils savent bien quand il est nécessaire d’aller chez le véto ou pas (soit dit en passant que lorsqu’on voit arriver le chien de 5 ans jamais vu chez nous, plein de problèmes dermato en plus de sa plaie de chasse pour laquelle il est là, ben, effectivement, le monsieur il soigne ses chiens comme il y a 50 ans 25 ans), clients que vous connaissez bien qui viennent pour une euthanasie envisagée depuis une semaine, mais bon là finalement ce serait pas mal que ce soit dimanche à 15h, et dont on sait qu’on sera payé… euh… sera-t-on payé d’ailleurs ?, clients qui vous ammène le chien vraiment pas en forme et à qui il faut arracher les mots de la bouche pour avoir un tant soit peu d’indices pour élaborer un début de commencement d’hypothèses diagnostiques (Ah non tout allait bien jusqu’à tout de suite, hein. Ah, comment il a mangé ces derniers jours ? Ah ben il a pas voulu manger ce matin, d’habitude il se jette sur la gamelle.  S’il a fait ses besoins normalement ? Ah ben maintenant que vous me le demandez, il arrivait pas à faire ses selles aujourd’hui. Comment il buvait ? Ah ben maintenant que vous me le demandez, ce matin il a bu vraiment beaucoup hein.).

Et au milieu de tout ça, une cliente que j’aime beaucoup, qui finalement est venue presque pour rien parce qu’il s’agissait juste au bout du compte de la rassurer par un p’tit contrôle post-op sur une chirurgie qu’on avait référé. Même que je l’ai fait gratos au final.

Bon, ne nous plaignons pas, j’ai réussi à écrire ce post d’une traite sans être dérangée !

Bonne nuit !

Clap de fin

décembre 9th, 2011

Ben oui, c’est le clap de fin de ce blog.

Je sais que c’est un peu brutal comme final. C’est bizarre, finalement, les raisons qui nous poussent à écrire un blog : partager avec des milliards d’internautes anonymes (potentiels ! Je sais bien qu’on est plus près de la dizaine en ce qui me concerne) un journal qui parfois devient un peu intime. Et tant que je savais que tout ça était anonyme, comme une feuille morte parmi d’autres feuilles mortes, cela m’allait très bien. Il y avait juste quelques personnes plus ou moins intimes et en tout cas triées sur le volet à qui j’ai donné la clé de ce blog, personnes pour les quelles il n’y avait plus d’anonymat. Mais cela ne perturbait pas ma liberté de ton, ma liberté de sujet. Deux ou trois personnes tout au plus.

Et pui un jour, on réalise que parmi les lecteurs, il y a des lecteurs qu’on n’a pas désiré, qui ne sont plus des anonymes ou des “triés sur le volet”, des lecteurs qu’on ne désire pas, à qui on n’a pas envie de montrer une facette de soi autre que celle qu’on leur laisse voir lors de nos relations non-virtuelles. Alors voilà, je veux juste rester une feuille morte parmi les feuilles mortes et ce blog ne le permet plus. Je ne peux plus continuer, car je ne me sentirais plus libre. Alors j’arrête ici. Je reviendrai ailleurs, dans un autre blog, à nouveau anonyme, à nouveau feuille morte parmi les feuilles mortes. Il n’y aura plus BelHomme, Minimoi et futur(e) Mininous. Il y aura une autre page avec d’autres mots. Il vous faudra chercher pour me retrouver !

J’ai commencé ce blog au moment le plus noir de mon existence, quand la violence d’AffreuxEx s’est déchainée contre moi. Alors je vous donne ce lien vers l’association qui m’a aidée, m’a soutenue, au cas où au hasard de votre vie, des femmes vous sembleraient confrontées à la violence intra-familiale : www.ajc-violence.org/spip/

Aujourd’hui rien n’est rose (je ne sais pas pourquoi, mais ça a changé de couleur…). Je pensais avoir bouché les failles en moi qui faisaient que j’avais vécu ce que j’avais vécu. Mais voilà, je les ai encore car je n’ai tout simplement pas pensé qu’on pouvait présenter les mêmes failles dans sa vie profesionnelle. Alors j’ai encore du boulot, pour être aussi respectée dans mon travail, considérée comme quelqu’un à part entière. Faudra peut-être que j’en parle à ma psy !

Et puisque ce blog, tout comme moi, a vécu et survécu grâce à BelHomme, je lui dédis ceci :

A bientôt dans une autre vie, un autre blog….

Bon vent !

« Previous Entries





Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 127 articles | blog Gratuit | Abus?